Déclaration de Caracas : Nous Sommes Tous le Venezuela!

Des délégations venues des cinq continents  ont assisté aux Journées « Todos Somos Venezuela » réalisée à Caracas le 5, 6 et 7 mars, ont réaffirmé sa solidarité et appui militant à la Révolution bolivarienne, à son peuple et au gouvernement du Venezuela, ainsi l’exprime la déclaration finale de cette rencontre internationale.

Déclaration de Caracas
Nous, citoyens de différents pays, mouvements et organisations sociaux, partis politiques, femmes, jeunes, travailleurs, créateurs et intellectuels, paysans, religieux, réunis à Caracas les 5, 6 et 7 mars 2018, réaffirmons notre solidarité et notre soutien militant au peuple vénézuélien, à la Révolution Bolivarienne et à son Gouvernement populaire dirigé par le camarade Nicolas Maduro Moros.
Nous condamnons énergiquement la très grave escalade d’agressions contre la démocratie et la souveraineté du Venezuela par le Gouvernement belliqueux de Donald Trump, les puissances corporatives mondiales et l’appareil industriel et militaire de l’impérialisme étasunien qui cherchent à renverser le Gouvernement légitime du Venezuela, à détruire le projet de démocratie bolivarienne et à s’approprier les ressources de la patrie vénézuélienne.
Nous dénonçons le fait que cette opération contre le Venezuela fait partie d’une stratégie mondiale de néo-colonisation de l’Amérique Latine et des Caraïbes destinée à imposer à nos peuples une nouvelle ère de soumission et de pillage grâce à a résurrection de la honteuse Doctrine Monroe, un plan qui est déjà en marche dans divers pays du continent.
Nous condamnons la menace de Donald Trump d’une éventuelle intervention militaire au Venezuela et alertons sur le fait que cette déclaration n’est pas une plaisanterie. L’option militaire contre la Révolution Bolivarienne se trouve dans la stratégie et dans la doctrine géopolitique étasunienne pour le XXI° siècle. Le monde doit savoir qu’une agression militaire du Venezuela provoquerait dans la région une crise de dimensions historiques et des effets humains, économiques et écologiques innombrables et imprévisibles.
Nous avertissons l’impérialisme et les élites laquais qui font son jeu : les peuples de l’Amérique Latine, des Caraïbes et du monde ne permettront jamais que le Venezuela soit touchée par les ambitions de la botte militaire étasunienne ! Si, dans leur démence obsessionnelle, les faucons de Washington osent agresser la Patrie de Simón Bolívar comme il y a plus de 200 ans, celle-ci sera à nouveau la tombe d’un empire.
Nous dénonçons le pression éhontée de l’empire étasunien sur les Gouvernements de la région pour les impliquer dans des opérations politiques, diplomatiques et même militaires contre la République Bolivarienne du Venezuela. Par cette action, on cherche à détruire l’intégration régionale et à abolir de fait le principe de la charte fondatrice de la Communauté des Etats d’ Amérique Latine et des Caraïbes qui déclare cette région zone de paix.
Nous condamnons l’attitude honteuse qui va contre l’histoire de Gouvernements de la région qui se sont prosternés devant la politique de Washington grâce à la création d’instances illégales et fallacieuses comme ce qu’on appelle le Groupe de Lima. Les élites abjectes de la région qui aujourd’hui dirigent le pillage de leurs peuples remettent leur souveraineté aux transnationales, font augmenter la pauvreté, les inégalités et violent les droits de l’homme n’ont aucune autorité morale ou politique pour remettre en question la démocratie vénézuélienne.
Nous condamnons les sanctions unilatérales et illégales du Gouvernement des Etats-Unis et de l’Union Européenne contre le peuple vénézuélien qui cherchent à détruire son économie et à mettre à genoux sa volonté de démocratie. Les blocus et les sanctions sont des crimes contre l’humanité institués par le système capitaliste international et frappent durement le peuple vénézuélien en sabotant ses processus de production, ses processus financiers et commerciaux et l’empêchent d’avoir accès aux aliments, aux médicaments et aux biens de première nécessité.
Nous condamnons le sabotage pervers des Etats-Unis du processus de dialogue qui se déroulait en République Dominicaine et nous réaffirmons que seul le respect absolu de la souveraineté du Venezuela, la non ingérence dans ses affaires intérieures, la dialogue sincère et les élections sur la base de la législation vénézuélienne peuvent définir un chemin pour restaurer la coexistence politique entre les Vénézuéliens.
Nous saluons la convocation des élections présidentielles, des députés régionaux et des conseillers municipaux le 20 mai prochain, fruit d’un accord politique avec un secteur de l’opposition vénézuélienne. Lors de ces élections, absolument conformes à la Constitution et légitimes, le peuple vénézuélien décidera, dans la transparence et la souveraineté, de la direction que prendra la patrie.
Nous alertons les peuples du monde sur la mauvaise intention de Gouvernements et d’instances internationales impliqués directement dans la guerre contre le Venezuela de ne pas reconnaître les résultats des élections du 20 mai et d’accélérer les agressions après ce qui sera – sans aucun doute – une expression authentique de démocratie du peuple vénézuélien.
Nous saluons et nous soutenons la Déclaration du Sommet Présidentiel de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique ALBA-TCP qui condamne catégoriquement l’exclusion du Venezuela du prochain Sommet des Amériques qui aura lieu à Lima, Pérou. De même, nous soutenons toutes les actions diplomatiques et politiques engagées par des Gouvernements, des pays et des peuples pour défendre la pluralité et la diversité politique sur le continent et pour sauvegarder la souveraineté et l’autodétermination des peuples.
Nous reconnaissons la résistance héroïque du peuple vénézuélien face aux assauts de l’agression économique, au blocus financier et à toutes les formes de sabotage que subit le Venezuela et nous soutenons la stratégie économique, financière, politique et diplomatique mis en place par le Gouvernement Bolivarien et le Président Nicolás Maduro pour surmonter les problèmes et pour construire le modèle humaniste du Socialisme Bolivarien.
Nous nous engageons à continuer à nous battre pour la vérité, la paix et la souveraineté du Venezuela. Pour élargir les liens d’amitié, de solidarité et d’engagement révolutionnaire et les liens avec le peuple vénézuélien. Les peuples du monde, la conscience de tous ceux qui luttent pour les causes justes de l’humanité accompagnent en cet instant et accompagneront toujours la Révolution Bolivarienne, sa direction et son peuple.
Nous sommes convaincus que le Venezuela saura surmonter par le dialogue, le respect de la Constitution et l’irréductible volonté de démocratie de son peuple les problèmes qui le touchent et que la Révolution Bolivarienne continuera à être un phare d’espoir pour les peuples du monde à la recherche d’un destin digne et juste pour l’humanité.
En commémorant le 5° anniversaire de la mort du Commandant Hugo Chávez, le dirigeant historique du peuple vénézuélien, de Caracas, nous disons au monde : Le Venezuela n’est pas seul, nous sommes tous avec lui !
Nous sommes tous le Venezuela !
Nous vaincrons !
Caracas, 7 mars 2018
Source en espagnol : correo del orinoco / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos