Démantèlement d’une cellule terroriste qui devait empêcher les élections au Venezuela

L’Opération Gedeón II a neutralisé une cellule terroriste qui devait déstabiliser le pays et empêcher les élections présidentielles et des conseils législatifs et municipaux prévues pour ce 20 mai.

 Le ministre du Pouvoir Populaire de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix Néstor Reverol, a informé mercredi que cette cellule prévoyait de placer des explosifs aux sièges de certains Pouvoirs Publics et autres institutions de l’Etat comme le Conseil National Electoral, le Commandement Général de la GNB, la Base Aérienne Général Francisco de Miranda à La Carlota, entre autres. 

Après les recherches sur le terrain et l’enquête criminelle, le citoyen Yofran Jesús Quintero, alias Collar, 28 ans, a été arrêté le 15 avril dans la municipalité de Chacao de l’état de Miranda.

Reverol a noté que Quintero a servi dans la GNB et dans la Police Militaire et a l’expérience du maniement des explosifs. On lui a saisi une mèche lente et des éléments utilisés pour faire des bombes. 

Il a également fait partie de ceux qui ont placé des explosifs pour attaquer un groupe de membres de la Garde Nationale Bolivarienne (GNB) sur l’échangeur d’Altamira et pour attaquer un autre groupe de la Police Nationale Bolivarienne sur la place Altamira, en 2017.

Quintero Ochoa avait un plan avec Alonso José Mora Alfonzo pour capter et recruter des gens, parmi lesquels des mineurs, pour faire des incursions dans des groupes de choc entraînés dans des localités comme La Macarena Sud, à Los Teques, état de Miranda.

Après la perquisition dans ce centre de la capitale de Miranda, ont été arrêtés Alonso José Mora Alfonzo, Erick Anderson Villalba Suárez et Estefani Madelín Chávez Martínez.

 

Lors d’une autre perquisition simultanée sur l’avenue principale d’El Bosque, à Chacao, état de Miranda, a été arrêté Carlos Miguel Aristimuño De Gama, un ex-fonctionnaire de la feu Direction Générale Sectorielle des Services de Renseignement et de Prévention (DISIP) pilote d’hélicoptère qui faisait partie de la cellule terroriste en tant qu’instructeur.

Mayra Isabel Rodríguez Briceño, une fugitive de la justice espagnole, semble de nouveau, comme lors de l’Opération Gedeón I, liée au financement de ces groupes. C’est pourquoi elle est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour terrorisme et financement du terrorisme. « Nous donnons en ce moment un ordre de diffusion d’alerte rouge pour sa capture internationale, » a déclaré Reverol.

Lors d’une autre perquisition à la Quinta Vista Hermosa, dans la municipalité de Baruta, état de Miranda, ont été arrêtés José Luis Santamaría Vargas, qui avait déjà participé aux guarimbas de 2014; Pedro Rafael Urbina Rosales, Régulo José García Castro et 2 adolescents de 16 17 ans. 

A cela s’ajoute Luis Felipe Fernández, arrêté à Valles del Tuy, état de Miranda, pour ses liens présumés avec la planification de l’incendie dans les hangars de Corpomiranda le 2 avril dernier à Los Teques.

Ces arrestations sont le résultat des investigations réalisées après l’Opération Gedeón I qui a démantelé la cellule terroriste dirigée par Óscar Pérez, le responsable des attaques du siège du Tribunal Suprême de Justice et du Ministère de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix, à Caracas, le 27 juin dernier.

   

Source en espagnol : albaciudad  / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos