Euroclear retient 1.200 millions d’euros vénézuéliens

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a lancé lundi un appel à lever le blocus financier auquel est soumis le Venezuela par les puissances de l’Empire. « Le Gouvernement des États-Unis poursuit chaque dollar que nous avons dans le monde. Le système Euroclear (l’un des systèmes les plus importants de compensation et de liquidation de valeurs financières du monde) retient 1.200 millions d’euros qui sont déjà engagés dans l’achat d’aliments et de médicaments.
Ce qu’ils appellent aide humanitaire est une pure manipulation pour faire des dégâts au Venezuela. S’ils veulent aider, alors qu’ils débloquent nos ressources. Nous, nous ne mendions pas, » a souligné le chef de l’État.
Il a assuré que le pays s’en sortira avec ses propres ressources et avec la mise en place de politiques pour renforcer le développement économique comme les 15 moteurs établis dans l’Ordre du Jour Économique Bolivarien et la monnaie virtuelle vénézuélienne Petro.
Il a insisté sur la nécessité que le Gouvernement soit restructuré pour soutenir le développement économique.
Ainsi, le 1° juin, Maduro commencera à parcourir le pays pour 3 mois environs pour réordonner l’économie vénézuélienne.
« La nouvelle méthode de rue est basée sur les 15 moteurs de production. Le Venezuela a une stratégie d’inclusion pour le développement de l’économie réelle qui produit des biens, des services pour la satisfaction de notre peuple. »
Déjà en novembre 2017, le Président Maduro avait dénoncé le fait qu’Euroclear a gelé 1.650 millions de dollars destinés à l’achat de médicaments et d’aliments. Sur ceux-ci, 1.200 millions d’euros sont retenus sous forme de bons.
Le président a relié cette situation aux sanctions imposées par le président des Etats-Unis Donald Trump qui interdisent aux citoyens du Venezuela de négocier la nouvelle dette émise par le Gouvernement et l’entreprise pétrolière d’Etat Petróleos de Venezuela S.A. (PDVSA).
¿Qu’est-ce qu’Euroclear?
Euroclear est l’un des systèmes les plus importants de compensation et de liquidation de valeurs financières du monde.
Juridiquement, c’est une entreprise de services financiers dont le siège est à Bruxelles mais elle a des sections dans de nombreuses places financières importantes comme Paris, Amsterdam, Londres, Stockholm et Helsinki.
Elle a été fondée en 1968 par la banque d’investissements étasunienne JP Morgan mais actuellement, la plus grande partie de son capital est aux mains de ses clients. En 2002, elle a fusionné avec la britannique CREST, qui est la dépositaire des valeurs anglaises. Sa structure est complexe puisqu’elle prête de multiples services dans de nombreuses parties du monde et comprend même une banque, l’Euroclear Bank. Elle est aussi liée à la chambre de compensation de paiements LCH. Clearnet.
Le rôle le plus connu d’Euroclear est celui de dépositaire de valeurs, en anglais, on les connaît comme Central Securities Custody ou CSD. Ces entreprises peuvent être locales, nationales ou internationales comme Euroclear. Un dépositaire international a l’habitude d’avoir des clients du monde entier. Qu’une entreprise soit un dépositaire signifie, à la base, que c’est l’endroit où sont « gardés » les titres (actions, bons ou même dérivés financiers) qui représentent les actifs financiers.
En plus de garder les actifs, le travail du dépositaire est d’enregistrer les changements de propriété des titres et de réaliser le travail de compensation, c’est à dire de remettre les actifs en échange d’argent.
Le modèle de négoce d’Euroclear est basé sur les services prêtés par Euroclear Bank et sur les commissions qu’elle obtient du service de garde des valeurs. Euroclear a une fonction très importante de dépositaire de valeurs. A la base, elle garde plus de 60% des bons en euros, plus de 50% des valeurs de la dette interne à l’Europe et plus de 55% du capital en bourse européen par capitalisation.
Pourquoi les bons destinés à l’Europe doivent-ils passer par Euroclear ?
Les bons sont des outils du marché financier, c’est à dire un « je vais payer » mais qui est administré comme si c’était de l’argent liquide (nominal). A cause de cela, Euroclear est une plateforme qui permet de conserver ce bon dans un sous-compte comme si c’était un compte en banque. Et quand on vend un bon ou qu’il passe d’un propriétaire à un autre, on passe d’un sous-compte à un sous-compte comme si c’était un transfert.
Alors, pour vendre un bon de la République en Europe, on doit être inscrit à Euroclear, sinon, on ne peut pas faire de transfert de la garde vénézuélienne à la garde européenne.
Influence des États-Unis et de l’Union Européenne
Le blocage du capital vénézuélien répond aux mesures financières imposées par le blocus des États-Unis au Venezuela.
Donc, ces sanctions économiques et la position de l’Union Européenne qui gère Euroclear font que, du fait que les États-Unis sanctionneront les institutions qui coopèrent avec le Venezuela, l’Union Européenne ne permet pas à Euroclear de faire des transferts de bons vénézuéliens et qu’ils sont gelés dans des sous-comptes comme dans une banque.
traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos / Source en espagnol : alba ciudad