Venezuela : Je refuse d’être une victime de désinformation médiatique

Le 20 mai 2018, les électeurs vénézuéliens seront de nouveau appelés aux urnes où cinq candidats sont en course pour les présidentielles. Cette élection sera supervisée par 2.000 observateurs des cinq continents et par des organisations comme l’Union Africaine, la Caricom, ou le Conseil d’Experts électoraux d’Amérique Latine.

Certains groupes politiques et médiatiques ont décidé de boycotter ce rendez-vous démocratique au niveau national et international, et ont annoncé qu’ils ne reconnaitraient pas le résultat sorti des urnes, peu importe le vainqueur.
Dans ce contexte, nous, les citoyens qui sommes devenus les cibles des grandes corporations de la communication, revendiquons notre droit à recevoir une information équilibrée et honnête sur les prochains évènements au Venezuela.
Nous nous opposons au récit médiatique unique qui prétend rendre invisible et stigmatiser la diversité d’opinions, et exigeons une information équilibrée qui nous permet de comprendre la complexité de la situation en Venezuela.
Nous-nous refusons à être victimes d’une opération de désinformation médiatique dont l’objectif est de créer dans l’opinion publique internationale les conditions pour justifier des actions antidémocratiques contre le Venezuela.
Pour signer la pétition :
Premiers signataires:
Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix – Argentine
Ignacio Ramonet, Écrivain, Journaliste – Espagne
Piedad Córdoba, avocate, ex sénatrice – Colombie
João Pedro Stédile, coordinateur du Mouvement Sans Terre – Brésil
Mark Weisbrot, Économiste – États-Unis
Carlos Aznares, journaliste, directeur de Resumen latinoamericano, Argentine
Dario Azzellini, universitaire, Allemagne
Jean Bricmont, universitaire, Belgique
Fernando Buen Abbad, universitaire, Mexique
Bernard Cassen, professeur émérite de l’université Paris 8, secrétaire général de l’association Mémoire des luttes, France
Ana Esther Ceceña, Economiste, Coordinatrice de l´Observatoire Latino-américain de Géopolitique, Mexique
George Ciccariello-Maher, universitaire, Etats-Unis
Javier Couso, député européen, Espagne
Michel Collon, journaliste, écrivain, Belgique
Anahi Durand, sociologue, responsable relations internationales du Mouvement Nuevo Pérou, Pérou
Romain Migus, journaliste, coordinateur du MediuM, France
Maite Mola, viceprésidente du Parti de la Gauche Européenne, Espagne
Juan Carlos Monedero, universitaire, Espagne
Erika Ortega, journaliste, Venezuela
Jean Ortiz, universitaire, France
Miguel Pérez Pirela, Philosophe, Venezuela
Cristian Rodriguez, responsable América Latine de La France Insoumise, France
Bénéwendé Sankara, Député, Burkina Faso
Roberto Savio, Jounaliste, Fondateur de Inter Press Service, Italie
Leila Tajeldine, journaliste, Venezuela
Christophe Ventura, universitaire, France
Patricia Villegas, journaliste, Présidente de Telesur, Colombie
Gregory Wilpert, journaliste, Etats-Unis
Pour signer la pétition en Espagnol :
Venezuela: No quiero ser víctima de desinformación mediática
Signer en Anglais :
Venezuela: I do not want to be a victim of media desinformation