Résumé de l’Opération Mains de Papiers

Mi-avril, le Gouvernement vénézuélien a engagé l’Opération Mains de Papiers pour donner un coup d’arrêt aux mafias qui cherchent à instaurer un système financier parallèle pour déstabiliser l’économie du pays. Pendant la 1° phase de l’opération, le vice-président du Venezuela, Tareck El Aissami, a expliqué qu’on avait détecté des réseaux transnationaux chargés d’imposer des taux criminels au dollar spéculatif et de voler le cône monétaire.

Le 17 avril, 86 personnes avaient été arrêtées et 125 mandats de perquisition lancés. Parmi les personnes arrêtées figurant des Vénézuéliens et des Colombiens qui avaient sur eux des dollars et des pesos colombiens.

On a annoncé aussi l’arrestation de 31 personnes, toutes en relations avec le propriétaire de DolarPro.com, un site chargé de donner des cotes « de référence » sur le dollar parallèle.

22 véhicules ont été saisis ainsi que des propriétés appartenant à des mafias qui font office d’entreprises de mallette.

On a perquisitionné chez 23 concessionnaires qui se chargeaient de l’achat et de la vente de véhicules neufs et d’occasion utilisés pour contenir du combustible qui ensuite était transporté sur un parking sur lequel ils retiraient le combustible et ensuite l’emmenaient en contrebande en Colombie où ils faisaient des bénéfices de 1 000%.

1.133 comptes bancaires appartenant à 19 banques vénézuéliennes ont été bloqués et les autorités ont saisi 959 comptes de la banque Banesco: 90% des comptes associés à des activités illégales appartenaient à cette banque.

 Les dernières opérations ont amené le Ministère Public à émettre 1& mandats d’arrêt contre des membres du comité financier de Banesco.

Source en espagnol : TeleSur / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Le Gouvernement Intervient pour assurer le fonctionnement de Banesco 

Communiqué :

Le Gouvernement Bolivarien, à travers la Vice-présidence du Secteur de l’Economie, conformément à la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela et à d’autres lois qui régissent la protection des droits économiques du Peuple, informe le Peuple Vénézuélien de la mesure d’intervention dans l’entité financière Banesco, Banco Universal, C.A., pour garantir le bon fonctionnement et la continuité de la prestation de services après l’arrestation de hauts membres de la direction ordonnée par le Ministère Public, incluant celle du président de cette entité bancaire, due aux illégalités détectées concernant des délits sanctionnés par nos lois, en particulier de graves et notoires manques aux obligations de prévention du blanchiment d’argent.

Il est important de souligner que cette mesure d’intervention maintiendra l’activité de l’entité financière et est mise en place précisément pour garantir que cette institution maintienne son activité bancaire et continue à prêter ses services aux usagers du système tout à fait normalement.

Cette action de protection du peuple vénézuélien sera appliquée pendant 90 jours pendant lesquels on espère rétablir l’administration de la banque en l’assainissant et en la dépouillant de toute activité illégale ou qui favoriserait la commission de délits financiers.

A ce sujet, on informe l’opinion publique que le Gouvernement désigne une direction administrative dirigée par la Vice-ministre des Finances Yomana Koteich pour le temps de l’intervention qui garantira à tout moment les droits des usagers, des actionnaires et la transparence des opérations qui seraient réalisées à travers cette entité.

Le Gouvernement Bolivarien a pour but central de combattre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ainsi que de garantir la protection des épargnants qui ont été utilisés et ont subi un double préjudice : initialement, on a fait un usage indu de leur argent pour le détournement du marché des changes illégal et spéculatif et ensuite, en menaçant la stabilité financière de la famille vénézuélienne en contribuant à la distorsion du système économique et financier du pays.

Wilmar Castro Soteldo

Vice-président du Secteur de l’Economie

Source en espagnol : albaciudad / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Info