Forte participation à la simulation électorale au Venezuela

Au Venezuela, les préparatifs pour les élections présidentielles vont bon train! La présidente du Conseil National Electoral (CNE), Tibisay Lucena, a souligné la forte affluence dans les bureaux de vote mis en place dimanche pour la simulation des élections du 20 mai prochain. Selon les rapports reçus de tout le pays, « La participation est très forte, » a-t-elle dit et a ajouté que « pour l’instant, il y a une forte participation et nous espérons que le 20 mai, il y ait encore plus de participation, » a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse qu’elle a donnée au Lycée Andrés Bello, à Caracas, à midi.

« Nous avons une grande affluence, » a souligné la présidente du CNE et elle a signalé que c’est la preuve de la volonté du peuple d’exercer son droit de vote prévu dans la Constitution Bolivarienne. « Le peuple du Venezuela veut voter, il aime décider, il aime prendre les rênes du pays grâce au vote et c’est pourquoi les simulations sont de plus en plus fréquentées. »

Pour cette journée, 500 bureaux de vote et quelques 1.200 machines ont été ms en place. L’objectif est de familiariser les électeurs avec l’exercice du vote. Ils peuvent ainsi découvrir pas à pas les procédures pour voter aux prochaines élections. Sur les 500 bureaux de vote, 29 sont des bureaux pilotes situés dans les capitales des états et ont le fer à cheval complet alors que les autres n’ont que lles machines à voter. 

Selon les rapports, les résultats ont été positifs. A 8:00 du matin, heure d’ouverture des bureaux, 100% étaient ouverts et les opérateurs étaient sur leur lieu de travail : » Cela signifie que nous avons avancé dans tout cela, » a-t-elle ajouté.

Jorge Rodríguez, chef du commandement de campagne Simón Bolívar, a signalé que la machinerie du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) a fonctionné à la perfection et qu’il y a beaucoup de gens qui vont dans les bureaux de vote. » 

Il a confirmé que dans e cadre de l’essai des forces révolutionnaires, on fait lire les codes VeQR du Carnet de la Patrie et du carnet du PSUV dans les points rouges situés dans les environs des bureaux de vote.

« Le Venezuela donne des leçons au monde entier sur ce que signifie une démocratie solide et la participation souveraine du peuple. C’est nous, les Vénézuéliens, qui décidons qui doit être le Président de la République. Le peuple du Venezuela a compris que la seule façon d’arrêter n’importe quelle forme d’agression, de tentative d’ingérence et la violence économique de l’extrême-droite, c’est le vote, » a-t-il assuré.

Source en espagnol : albaciudad / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos