Restructuration du système de marchés municipaux pour en finir avec les mafias

La Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr (GMAS) sera chargée de conduire la restructuration de tous les marchés municipaux du pays, a indiqué lundi le Président vénézuélien Nicolás Maduro, lors d’une réunion du Conseil Fédéral de Gouvernement à laquelle étaient présents des maires et des gouverneurs de tout le pays. « Ça suffit, les mafias! Ça suffit, le vol perpétré contre le peuple! » s’est-il exclamé.
Ce sera la Grande Mission Approvisionnement Souverain qui donnera les orientations et on créera aussi un Centre de Commandement National. Maduro a ordonné de restructurer « tout le système municipal » parce qu’il s’agit de la « restructuration d’un modèle économique fait à l’origine pour les mafias. »
Il a déclaré qu’il « faut aligner les ordres du jour pour assainir, transformer. Il ne s’agit pas de simples opérations dans lesquelles le SUNDDE vient avec les maires, se montrent à al télévision et ensuite, on ne les voit plus et après être partis, ils reviennent pour marquer les prix. Nous ne faisons rien! Ce système de contrôle est épuisé! Il ne s’agit pas d’un processus simple consistant à faire un contrôle, il s’agit d’une révolution dans les systèmes de marchés municipaux du pays. Je le décrète! »
Il a signalé que dans les prochains jours, la GMAS sera restructurée et relancée pour combattre les mafias qui portent atteinte à l’économie du pays. « La Grande Mission Approvisionnement Souverain doit indiquer la direction et guider la restructuration de tus les marchés municipaux du pays. Leur stabilité, leur réorganisation, » a-t-il déclaré.
Il a annoncé la création d’un Centre de Commandement National qui dépendra du Conseil Fédéral de Gouvernement et du Gouvernement National.
Avec la GMAS, on intensifiera la lutte contre les bachaqueros (contrebandiers) qui vendent des produits au coin des rues, les entrepreneurs qui cachent des aliments ou spéculent sur les aliments qui se sont déchaînés en 2018 « comme vengeance contre le peuple » face à la réalisation des élections présidentielles.
Il a appelé les maires et les gouverneurs du pays à considérer l’ordre du jour économique comme une priorité en écoutant les besoins du peuple.
 Un nouveau fonds pour le développement local et régional
Maduro a aussi annoncé lundi la création immédiate d’un « fonds spécail d’investissement pour le développement local et régional, en bolivars et en Petros.
Le vice-président de la République Tareck El Aissami a précisé qu’il s’agit d’un fonds d’accompagnement spécial du Gouvernement pour stimuler la production territoriale: « Nous l’avons défini comme un fonds d’accompagnement pour la nouvelle économie et l’accord national de production. »
Ce fonds travaillera en devises convertibles et utilisera le Petro pour réactiver toutes es Zones Économiques Spéciales créées pour stimuler la production et l’exportation de produits vénézuéliens et attirer les investissements intérieurs et étrangers, et avec des crédits exceptionnels de la Banque publique vénézuélienne.
7 secteurs spéciaux seront identifiés, avec une histoire de production dans le pays , pour le développement des aliments et de l’agriculture comme le maïs jaune et blanc, le riz, la canne à sucre, le haricot, le café et le cacao. « Avec ces 7 secteurs, nous allons arriver à faire un saut qualitatif dans la production et nous allons provoquer uen indépendance et une souveraineté agro-alimentaire, » a souligné El Aissami.
Source en espagnol: albaciudad / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos