Appel à rétablir les relations avec le Venezuela

La Commission pour la Paix du Congrès de la Colombie a appelé instamment jeudi le Président Iván Duque à rétablir les relations bilatérales avec le Gouvernement du Venezuela pour faire baisser les tensions diplomatiques qui persistent entre les 2 pays.
« Nous demandons au Président, le Dr. Iván Duque et à son conseiller, le Dr. Carlos Holmes d’éviter une escalade dans la crise diplomatique avec le Venezuela et de travailler à la normalisation complète des relations bilatérales, » a écrit la Commission pour la Paix dans un communiqué émis après une réunion des membres du Congrès.
Le sénateur colombien Armando Benedetti a expliqué que le but est d’éviter qu’en janvier 2019 (date d’investiture du Président Nicolás Maduro pour son nouveau mandat), les relations avec le Venezuela ne soient rompues car cela affecterait les relations avec la région et la vie de millions de personnes qui vivent sur la frontière.
Pour sa part, l’ex-président de la Colombie (1994-1998), Ernesto Samper, a demandé à Duque de convoquer la Commission des Affaires Etrangères en tant qu’outil diplomatique qui fait office d’intermédiaire pour résoudre le « conflit qui n’existe pas. »
Il a souligné l’importance du Venezuela dans le renforcement de la paix en Colombie dans le fonctionnement des tables de dialogue entre le Gouvernement et l’Armée de Libération Nationale (ELN). 
«  Le Venezuela est un facteur très important pour le renforcement de la paix en Colombie et s’il y avait un conflit sur la frontière comme certains secteurs le souhaitent, cela compliquerait un processus de paix, » a conclu l’ex-président.
Les relations entre le Venezuela et la Colombie se sont détériorées ces derniers mois après que le Président Iván Duque ait insisté à ne pas reconnaître son homologue Nicolás Maduro qui, à son tour, l’a accusé d’élaborer un plan d’intervention militaire avec les Etats-Uni pour renverser son Gouvernement légitime.
Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a également dénoncé jeudi le fait que son homologue colombien Carlos Holmes a amplifié la situation de la migration vénézuélienne pour obtenir un financement de la communauté internationale.
Source en espagnol : Telesur / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos