Incendie criminel d’un dépôt de médicaments et de fourniture médicale

Un incendie s’est déclaré ce vendredi 10 janvier dans les entrepôts de la Sécurité sociale à Guatire, au moment même où le Président Nicolás Maduro prêtait serment et prenait ses fonctions à la Cour suprême de justice. Ne pas faire lien est tout simplement idiot vu le contexte de rejet de dialogue de la part de l’opposition. Le ministre de l’éducation n’a pas mâché ses mots : « c’est le plus grand acte fasciste, terroriste et criminel qui a été commis contre la santé de l’histoire entière du Venezuela. »

vers 11h30, à Guatire, dans les entrepôts du service logistique de la Sécurité Sociale, dans le secteur de Loma Linda de l’état de Miranda, un gigantesque incendie a éclaté. Les pertes sont incalculables, l’équipement complet de 2 hôpitaux de la sécurité sociale, l’hôpital de Guanta, qui est en cours de construction dont 95% des travaux sont achevés et devait être inauguré dans le premier trimestre.
Tout l’équipement se trouvait dans ces entrepôts, ainsi que l’hôpital de San Juan de los Morros, un autre hôpital qui est sur le point d’être inauguré, tout l’équipement s’y trouvait, ainsi que l’équipement d’une unité de dialyse qui allait être inaugurée à Valle la Pascua, Guárico, dont les travaux ont été réalisés par le gouvernement.
Au Venezuela il y a entre 10 à 80 mil patients ayant besoin de dialyse, et l’État est le principal fournisseur de matériel de dialyse pour les secteurs privé et public. Tout le matériel de 2 mois a été perdu, avec de la chance que les 15 premiers jours du mois de janvier le matériel avait été distribué la veille.
Un hôpital de campagne avec bloc opératoire, soins intensifs, appareils à ultrasons, incubateurs, appareils d’ophtalmologie médicale, appareils de médecine dentaire, 20 lampes cialytiques pour bloc opératoire, 3 arceaux en C, 16 appareils à rayons X, 14 appareils d’anesthésie, 54 systèmes de ventilation, 54 appareils de dialyse, 3 plantes homozygotes inversées, 3 tomographes, 1 accélérateur linéaire, 3 réanimateurs pour nouveau nés, entre autres, ont tous été détruits par l’incendie criminel.Les pompiers, la Garde Nationale Bolivarienne, le SEBIN, se sont immédiatement rendu sur le lieu l’incendie, l’ensemble de la zone comprenant les entrepôts de 22 mille mètres carrés, organisés en 6 hangars, 2 hangars ont eu une perte totale, d’autres hangars ont également été touchés.
Le Président de la République, durant l’acte d’investiture  a ordonné de remplacer tous les matériaux perdus et, fondamentalement, tout ce qui a trait à la dialyse, il a pris toutes les dispositions pour remplacer le matériel.
Tous les indices jusqu’à présent mènent à un incendie criminel. L’incendie a été causé depuis l’intérieur afin qu’il puisse se propager et endommager le plus possible d’équipement. Les photos et les vidéos des caméras de surveillance sont en cours d’analyse et une enquête a été ouverte par le ministre de l’intérieur, Reverol.
La lumière sera faite pour déterminer dès que possible la responsabilité de ceux qui ont commis cet acte criminel et fasciste contre le peuple vénézuélien.
RL / Venesol