Nous dénonçons au monde le sabotage électrique au Venezuela

Les plus de 80 organisations regroupées dans le Réseau Européen de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne, veulent se joindre à la dénonciation mondiale contre le sabotage du système électrique au Venezuela qui depuis l’après-midi du 7 mars affecte la population vénézuélienne. Une cyberattaque de haute technologie a provoqué des défaillances dans le système informatisé de la centrale hydroélectrique de Guri, qui alimente plus de 70% du pays.

Une fois de plus, des mesures et des actions criminelles sont prises pour toucher directement le peuple vénézuélien afin de continuer à générer des troubles. Ce qui est inédit, c’est de voir comment les porte-parole des États-Unis et de l’opposition vénézuélienne, à travers les réseaux sociaux, se vantent de la situation quand on voit qu’elle viole les droits fondamentaux de la population vénézuélienne.
L’empressement de ces groupes à obtenir le contrôle et le pouvoir au Venezuela (renverser un gouvernement constitutionnel élu par la volonté démocratique populaire) pousse à l’extrême les actions impitoyables et terroristes contre un peuple. Comme ils n’ont pas atteint leurs objectifs, ils cherchent d’autres moyens… (sanctions supplémentaires, blocus financier, amendes et accaparement millionnaires à l’Etat vénézuélien, sabotage électrique, entre autres). L’Europe ne peut rester silencieuse face à cela. ASSEZ. Les peuples d’Europe doivent réagir davantage. Nous faisons un effort mais le peuple vénézuélien a besoin de nous face à tant d’indolence et de silence, dénonçons l’agression impérialiste !
Nous en appelons une fois de plus aux pays qui composent l’Union européenne d’arrêter cet engrenage et de cesses de s’incliner devant les intérêts de l’Empire, alors que les droits fondamentaux d’un peuple sont violés. Lorsqu’ils ont assumé leurs compétences, ils ont assumé certains principes et ils le leur doivent. Nous exigeons que les principes, le droit international et la Charte des Nations Unies soient respectés.
Enfin, nous prenons le parti du peuple vénézuélien qui résiste, qui, face à l’agression impériale, reste calme et fait preuve d’une civilité exemplaire. Nous savons qu’une fois de plus, le peuple bolivarien surmontera ces obstacles dans la paix. Nous voulons leur dire, une fois de plus que le VENEZUELA N’EST PAS SEUL !
Bruxelles 10 mars 2019
Réseau Européen de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne