Quelle est la stratégie de la Russie envers le Venezuela?

Bien que les Américains n’aient pas réussi à renverser l’administration Nicolas Maduro, Washington dispose encore de beaucoup de ressources pour faire face au président indésirable. La Russie, pour sa part, continue de soutenir le gouvernement vénézuélien légitime. Le politologue russe Gevorg Mirzayan a expliqué ce qui se cache derrière la politique russe au Venezuela.
Dans son article pour le magazine Expert, Gevorg Mirzayan souligne que la stratégie américaine au Venezuela est basée sur l’exploration des erreurs de la politique économique des autorités vénézuéliennes, qui sont peut-être aggravées par certaines actions des saboteurs américains.
Mirzayan a révélé qu’il n’est pas si important de savoir ce qui a causé la panne – le manque d’investissement dans l’infrastructure ou les actions des pirates ou des tireurs – il a déjà fait beaucoup de dégâts à l’économie du pays. Selon plusieurs données, chaque jour de panne coûte 200 millions de dollars à l’économie vénézuélienne.
En outre, pour atteindre cet objectif, les Etats-Unis ont recours à des pressions internationales et à des sanctions unilatérales ; par exemple, il est interdit aux sociétés américaines d’échanger du pétrole vénézuélien (une partie importante du pétrole vénézuélien est fournie aux Etats-Unis et ne pourrait être raffinée que dans des raffineries spéciales aux Etats-Unis). L’économie vénézuélienne est faible, dépend des importations et ne dispose pratiquement d’aucune source d’aide financière extérieure.
Pendant ce temps, la Russie, tout en n’envisageant pas de financer le gouvernement de Maduro, prétend être prête à le défendre, a dit l’analyste. Récemment, deux avions An-124 et Il-62 des forces armées russes sont arrivés à Caracas, ainsi qu’une centaine de militaires et 35 tonnes de fret.
Moscou a déclaré qu’il s’agit de spécialistes militaires russes qui se trouvent légalement au Venezuela pour participer à l’entretien de l’équipement militaire russe précédemment fourni à ce pays.
Cependant, Washington a dramatisé la situation. Les Américains ont accusé la Russie d' »escalade imprudente » de la situation. L’Organisation des Etats américains a soutenu les Etats-Unis, qualifiant l’armée russe d' »instrument d’intimidation répressive » et a critiqué Moscou pour avoir coopéré avec un « régime usurpateur ». Comme l’auteur le rappelle, le président américain Donald Trump a même déclaré que la « Russie doit quitter » le Venezuela, ajoutant que toutes les options sont en cours d’évaluation.
Mais quel est le but de la politique russe à l’égard du Venezuela ? Mirzayan dit qu’il ne s’agit pas de sauver le gouvernement de Maduro.
« Le programme minimum est de renforcer le prestige de la Russie dans les pays du Tiers Monde », a-t-il dit. « Le programme est de forcer les Etats-Unis à revoir les relations russo-américaines. »
Pour Mirzayan, en protégeant le Venezuela d’une menace perçue d’intervention, la Russie tente de gagner des points politiques dans les pays du Tiers Monde et de démontrer qu’elle n’abandonne pas ses partenaires, même s’ils sont à presque dix mille kilomètres de Moscou.
De plus, en montrant qu’il est prêt à s’ingérer dans les affaires intérieures du Venezuela, le Kremlin peut montrer à Washington qu’il dispose de ressources limitées et que certains pays peuvent agir  » dans l’arrière-cour  » d’autres pays, a déclaré le politicologue.
Il est possible que cette mesure rende les Etats-Unis plus prudents dans leurs actions dans les pays voisins de la Russie, par exemple en Ukraine. L’analyste a rappelé la crise des missiles de Cuba, lorsque l’installation de missiles soviétiques à Cuba en 1962 a obligé Washington à revoir sa décision sur l’installation d’armes nucléaires en Turquie.
En même temps, Mirzayan souligne que les actions de l’actuel président américain Donald Trump ne correspondent pas à la logique et aux modèles de comportement communs. Trump agit de manière asymétrique, ne pensant qu’au résultat – pas tant au renversement de Maduro qu’à la démonstration à tous les pays d’Amérique latine de qui est un véritable propriétaire dans la région.
Par Paul Antonopoulos
Titre original: What Is Russia’s Strategy Towards Venezuela? / Traduction Bernard Tornare