Les clefs cachées du discours de Trump contre le Venezuela

Trump ONU

Parallèlement au désastre politique de l’antichavisme au Venezuela, l’establishment usaméricain vit sa propre version de chaos et d’affrontements internes. L’évènement vedette pour les médias au cours du premier jour de la 72ème session annuelle de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU), à savoir le discours de Donald Trump, ne doit pas être vidé de son contenu ni être pris à la légère.

Lire la suite « Les clefs cachées du discours de Trump contre le Venezuela »

Le Venezuela se rebelle contre le pétrodollar (Il Manifesto)

“A partir de cette semaine le prix moyen du pétrole est indiqué en yuan chinois”, a annoncé le 15 septembre le Ministre vénézuélien du pétrole. Pour la première fois le prix de vente du pétrole vénézuélien n’est plus indiqué en dollars.

C’est la réponse de Caracas aux sanctions lancées par l’administration Trump le 25 août, plus dures que celles de l’administration Obama en 2014 : elles empêchent le Venezuela d’encaisser les dollars venant de la vente du pétrole aux Etats-Unis, plus d’un million de barils par jour, dollars jusqu’ici utilisés pour importer des biens de consommation comme les produits alimentaires et les médicaments. Les sanctions empêchent aussi le commerce de titres émis par la Pdvsa, la compagnie pétrolière d’Etat vénézuélienne. Lire la suite « Le Venezuela se rebelle contre le pétrodollar (Il Manifesto) »

Trump prépare de nouveaux actes d’ingérence

Le président des Etats-Unis (USA) Donald Trump a évoqué le Venezuela lundi 18, pendant un dîner avec des présidents et des représentants de la Colombie, du Panamá, du Brésil et de l’Argentine avant le début du 72° débat général de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Trump a signalé son inquiétude concernant la « restauration totale de la démocratie et des libertés politiques au Venezuela, » assis au centre d’une table devant Michel Temer, président de fait du Brésil, des présidents Juan Manuel Santos de Colombie et Juan Carlos Varela du Panamá, de la vice-présidente de l’Argentine, Gabriela Michetti. Pedro Pablo Kuczynski, président du Pérou était aussi invité à cette rencontre mais il a refusé de voyager après la crise politique entre le congrès et la présidence de son pays. Lire la suite « Trump prépare de nouveaux actes d’ingérence »

L’histoire non racontée de PDVSA en 2017 (reportage spécial)

Ces dernières années, nous avons été les témoins d’une attaque brutale contre Petróleos de Venezuela S.A. (PDVSA), l’entreprise d’Etat qui a « fait un bénéfice total de 1 592 millions de dollars à la clôture financière et des opérations de l’année 2016. » La chute des prix du pétrole a fait que le brut vénézuélien est « à 35,15 dollars le baril, c’est à dire 9,5 dollars en-dessous de la moyenne de 2015, année où il a clôturé à 44,65 dollars le baril, ce qui représente une chute de 21% du prix », indique dans une note de presse la compagnie pétrolière. Lire la suite « L’histoire non racontée de PDVSA en 2017 (reportage spécial) »

Les implications de la vente de brut dans d’autres devises que le dollar

Le pétrodollar est plus important pour la domination mondiale des Etats-Unis que l’exportation d’armes ou la culture hollywoodienne parce qu’il permet aux Etats-Unis d’être le plus important exportateur de billets verts dont tout le monde a besoin pour acheter du pétrole. Le Venezuela a décidé de dédollariser son économie. Pour connaître les implications de cette mesure, il faut regarder le contexte géopolitique dans lequel cela se produit.

Après que le Président Nicolás Maduro ait décidé jeudi dernier que toutes les entreprises qui vont signer des contrats avec l’Etat vénézuélien négocieront avec des devises différentes du dollar, le vice-président Tareck El Aissami a trouvé pertinent que le secteur de la production génère les mécanismes nécessaires grâce à la banque publique et privée pour aller vers un nouveau panier de monnaies. Lire la suite « Les implications de la vente de brut dans d’autres devises que le dollar »

Lettre ouverte du Peuple Vénézuélien au Peuple et au Gouvernement des Etats Unis d’Amérique

C’est en tant que Peuple souverain, attaché à la paix, que nous nous adressons aujourd’hui aux nobles et travailleurs citoyens du Peuple respecté des Etats Unis d’Amérique. Tous les étatsuniens doivent savoir que le Président Donald Trump a menacé le 11 août dernier la République bolivarienne du Venezuela d’une intervention militaire directe. Lire la suite « Lettre ouverte du Peuple Vénézuélien au Peuple et au Gouvernement des Etats Unis d’Amérique »

Où se cache l’ennemi ? Analyse de la frontière avec la Colombie

Sous notre pays s’en agite un autre. Nous l’avons vu émerger trois mois durant puis couler comme une pierre dans l’eau sombre. Il n’a pas disparu, il est toujours là, agit, se réorganise, accumule des forces pour resurgir à la prochaine occasion. L’hypothèse est la suivante : l’ennemi se regroupe dans l’Etat de Táchira et le long de la frontière, zone qui constitue la base arrière à partir de laquelle ont été lancées les dernières offensives, sûrement suivie d’autres au fur et à mesure que le scénario se déroulera. Soit il attend les conditions optimales pour passer à l’action, soit il cherchera à les créer, comme nous l’enseigne la politique. Lire la suite « Où se cache l’ennemi ? Analyse de la frontière avec la Colombie »

Les nouvelles sanctions de Donald Trump vont durement frapper le peuple du Venezuela

L’administration Trump a annoncé ce jeudi 24 août de nouvelles sanctions sans précédent contre le Venezuela, qui ont pour objectif de couper les financements accordés à ce pays. L’équipe Trump a beau prétendre que les sanctions sont uniquement dirigées contre le gouvernement, tous les économistes savent que c’est faux. Saigner à blanc l’économie en bloquant l’accès aux devises étrangères va frapper le secteur privé, la plupart des Vénézuéliens, les populations les plus pauvres et les plus vulnérables. Lire la suite « Les nouvelles sanctions de Donald Trump vont durement frapper le peuple du Venezuela »

Mensonges médiatiques, partie I : « Maduro a fermé 49 médias »

Grèce, Espagne, France… les pouvoirs financier et médiatique usent fébrilement du repoussoir de la « dictature-au-Venezuela » pour attaquer les résistants au libéralisme (1). Les grands groupes et leurs journalistes ne sont élus par personne mais utilisent leur pouvoir de facto pour discréditer des mouvements ou des députés sortis des urnes. Face à ces voies de fait contre le choix des électeurs, de jeunes militants ont commencé à étudier de près la réalité vénézuélienne et ont découvert le talon d’Achille du discours journalistique : sa coupure du réel, qui le réduit à recopier la propagande des médias privés majoritaires dans la nation sud-américaine. Lire la suite « Mensonges médiatiques, partie I : « Maduro a fermé 49 médias » »