Le cercle se referme autour du Venezuela

Le cercle se referme autour du Venezuela. Le 5 septembre, le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro fait une nouvelle tentative et Donald Trump n’exclut aucune opération, avec la Colombie d’Iván Duque au premier rang. Sans vergogne, le nouveau président colombien Iván Duque a affirmé qu’à cause du Venezuela, l’Amérique Latine est au bord « de l’une des pires crises humanitaires de notre temps. » C’est pourquoi il a demandé le soutien de toute la région.
Lire la suite « Le cercle se referme autour du Venezuela »

Venezuela: le retour de flamme

Soudain, il y a une semaine, tous les médias, toujours en chœur, ont titré sur un exode massif de Vénézuéliens, qui fuient à pied vers le Pérou. Une série de photos qui ne résistent pas à l’analyse : des gens enroulés dans des couvertures, marchant sur une route andine, beaucoup portant des chaussures Adidas et Nike qui coûtent un saladier, de nouveaux vêtements, des casquettes tricolores. Une centaine de personnes sont censées être des dizaines de milliers dans un exode massif qui apparaît sur un morceau de route pour une séance photo et devient la première page. Lire la suite « Venezuela: le retour de flamme »

Venezuela : une migration provoquée

Jusqu’à présent, on ne peut parler que d’un succès médiatique relatif des efforts américains pour créer une crise migratoire artificielle aux frontières du Venezuela, afin d’avoir un prétexte pour justifier une intervention militaire « humanitaire » qui permettrait d’obtenir le renversement souhaité du gouvernement bolivarien. Succès médiatique relatif, mais pas de véritable succès. Parce que c’est une chose de mettre le gouvernement du président Nicolas Maduro au pilori du discrédit international, et c’en est une autre de le renverser.
Lire la suite « Venezuela : une migration provoquée »

Au Venezuela, maintenant…

Maintenant qu’au Venezuela nous commençons à voir les résultats favorables des mesures audacieuses et inédites d’un nouvel ordre économique et financier adopté récemment par le gouvernement bolivarien… Maintenant que la campagne menée à travers les réseaux sociaux, incitant les Vénézuéliens à abandonner leur pays en crise pour jouir du faux paradis des pays voisins, commence à s’inverser, avec le retour de milliers de Vénézuéliens dans leur patrie. Maintenant que le bussines colombien du vol flagrant d’essence, d’articles subventionnés par l’État vénézuélien revendu en contrebande sur le sol colombien, entre enfin dans sa phase terminale…
Lire la suite « Au Venezuela, maintenant… »

Le grand spectacle des migrants à la frontière prépare l’attaque militaire

Les principaux médias ne donnent des chiffres que sur les Vénézuéliens qui quittent le pays et définissent ce phénomène comme une « crise humanitaire sans précédent » en accusant, entre autres, le Gouvernement de Maduro de ne pas donner de chiffres fiables sur cette situation. Silence sur les résultats d’un sondage réalisé à la frontière du Venezuela et de la Colombie par l’OIM-ONU après lequel les images de l’exode biblique vers Cúcuta, la frontière de la traite, de la contrebande et des paramilitaires continuent à être diffusées. 
Lire la suite « Le grand spectacle des migrants à la frontière prépare l’attaque militaire »

Eduardo Garzón analyse les causes de l’hyperinflation au Venezuela

Le Venezuela est actuellement confronté à un processus d’hyperinflation qui cause d’énormes ravages économiques et sociaux à sa population. On parle d’hyperinflation lorsqu’une situation de hausse exorbitante et incontrôlée des prix est caractérisée par un taux de croissance mensuel supérieur à 50 %. Selon l’Assemblée Nationale du Venezuela ce moment a été atteint en novembre 2017, avec un taux de 56 %. Huit mois plus tard, en juillet 2018, le taux de croissance se situait à 125 %.

Lire la suite « Eduardo Garzón analyse les causes de l’hyperinflation au Venezuela »

Venezuela et un autre beau lever de soleil

Les gens sont submergés par ce qu’ils ont si farouchement essayé de nous voler : L’espoir…  Nicolas l’a encore fait : vendredi dernier, quand il a annoncé les mesures économiques, je suis remontée jusqu’au 1er mai 2017, quand le président a convoqué les élections pour La Constituante, et j’étais là, à l’écouter, avec un soulagement que je ne pouvais expliquer parce qu’à l’époque je ne comprenais presque rien. Au milieu d’une violence de plus en plus féroce, les convocations du Président semblaient annoncer la fin d’une telle angoisse. C’est ce que j’ai ressenti. C’est ce que ressentent des millions de Vénézuéliens. Comme l’a dit Diosdado : le 30 juillet « et un beau lever de soleil ». Et c’est ce qui s’est passé.

Lire la suite « Venezuela et un autre beau lever de soleil »