Communiqué Officiel suite à l’attaque par un hélicoptère de bâtiments officiels

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela informe les citoyens vénézuéliens et les peuples frères du monde sur les attaques armées perpétrées l’après-midi du 27 juin 2017 contre le siège du Ministère du Pouvoir Populaire pour les Relations Intérieures, la Justice et la Paix et du Tribunal Suprême de Justice (TSJ), à Caracas, dans le cadre d’une escalade putschiste contre la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela et ses institutions.

Ces attaques ont été effectuées depuis un hélicoptère Airbus Bolkow, modèle 105, identifié CICPC 02, dérobé à la base aérienne Generalísimo Francisco de Miranda, à La Carlota, Caracas, par un individu nommé Oscar Alberto Pérez, qui, pour commettre les attentats, s’est valu de sa qualité d’inspecteur adscrit à la Division de Transport Aérien du Corps de Recherches Scientifiques, Pénales et Criminelles (CICPC).

Le conspirateur a volé jusqu’au siège du Ministère du Pouvoir Populaire pour les Relations Intérieures, la Justice et la Paix, à l’Avenue Urdaneta, et tiré une quinzaine de fois contre l’immeuble alors que sur sa terrasse se tenait une réception pour des journalistes à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse. Au moment de l’attaque étaient présentes environ 80 personnes.

Ensuite l’hélicoptère s’est dirigé vers le siège du Tribunal Suprême de Justice (TSJ), où siégeaient les magistrats de la Salle Constitutionnelle et plusieurs employés se trouvaient dans leurs bureaux. On a tiré sur ces personnes et ont été lancées au moins quatre grenades de fabrication colombienne et israélienne, dont une n’a pas explosé et a pu être récupérée. Deux de ces grenades ont été lancées contre les membres de la Garde Nationale Bolivarienne (GNB) qui gardaient l’immeuble. Grâce à leur rapide intervention une tragédie a pu être évitée.

L’auteur matériel des faits a été objet d’enquêtes pour ses liens avec l’Agence Centrale d’Intelligence (CIA) et l’Ambassade des Etats-Unis à Caracas, ainsi qu’avec un ancien Ministre de l’Intérieur qui a récemment confirmé publiquement ses contacts avec la CIA.

Pour le Gouvernement bolivarien, il s’agit d’attaques à caractère terroriste, dans le cadre de l’offensive insurrectionnelle menée par des éléments de l’extrême droite vénézuélienne avec le soutien de gouvernements et de puissances étrangères.

La Force Aérienne Nationale Bolivarienne (FANB) et les corps de sécurité de l’État recherchent l’auteur des faits et l’hélicoptère.

Un appel est lancé à tous ceux qui peuvent apporter des éléments d’information permettant de les retrouver pour qu’ils contactent les autorités au numéro de téléphone 911.

Le Gouvernement bolivarien exhorte les partis politiques membres de la Table de l’Unité Démocratique (MUD), la hiérarchie de l’Église et autres éléments de la société vénézuélienne à condamner fermement ces faits et à se distinguer une fois pour toutes de la violence.

Le Gouvernement bolivarien appelle le peuple vénézuélien à rester en alerte face à l’escalade putschiste qui prétend enfreindre l’ordre constitutionnel du Venezuela et qui a montré son manque de scrupules pour atteindre ses ambitions politiques et économiques.

Aucune attaque n’arrêtera l’activation du processus populaire constituant ni n’empêchera l’exercice du droit de vote par le peuple vénézuélien le 30 juillet prochain pour élire les membres de l’Assemblée nationale constituante.

La Président constitutionnel de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros, qui a présidé aujourd’hui la cérémonie de remise des prix nationaux de journalisme, se trouve à la tête de son équipe de Gouvernement pour défendre la sécurité et la tranquillité du peuple vénézuélien.

Aujourd’hui plus que jamais prennent vigueur les paroles du Commandant Hugo Chavez : Unité, Lutte, Bataille et Victoire.

Caracas, le 27 juin 2017