Libération de Joshua Holt dans le cadre d’un dialogue avec les Etats-Unis

Le vice-président pour la Communication et la Culture, Jorge Rodríguez, a annoncé samedi, au nom du Gouvernement, la libération de Joshua Holt, un citoyen étasunien accusé d’espionnage, de violence et d’actions contraires à la Constitution Bolivarienne et aux lois vénézuéliennes. Sa femme Tamara Belén Caleño, accusée des mêmes délits, a aussi été libérée. Tous deux sont en route pour les Etats-Unis…

Rodríguez a indiqué que la libération de Holt et de Caleño est intervenue après qu’ils aient bénéficié d’une mesure de liberté pleine prise par le Pouvoir Judiciaire à la demande de la Commission pour la Vérité, la Justice, la Paix et la Tranquillité Publique de l’Assemblée nationale constituante (ANC).

Rodríguez a précisé que l’ANC a fait cette demande après que le Président de la République Nicolás Maduro Moros l’ait demandé dans le cadre d’un processus de conversations et de dialogue engagé depuis plusieurs mois avec des sénateurs et des représentants du Congrès des Etats-Unis.

« Depuis quelques mois déjà, le Président Maduro a eu des rencontres, des réunions fructueuses, qui se sont déroulées dans un climat de cordialité, de dialogue et d’échange d’opinions et d’idées avec des sénateurs et des représentants du Congrès des Etats-Unis d’Amérique du Nord et dans ces réunions, en plus de certains sujets concernant les relations entre le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela que préside notre président Nicolás Maduro et le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique du Nord qui ont été discutés, ces sénateurs et ces représentants ont demandé la libération de monsieur Joshua Holt, » a-t-il expliqué.

Il a également indiqué que cette mesure cherche à provoquer la paix, a réconciliation, le dialogue et des relations diplomatiques basées sur le respect mutuel et a pour but « d’ouvrir la voie pour éviter les agressions auxquelles a été soumise la République Bolivarienne du Venezuela. »

« Nous, nous faisons des vœux pour que cette sorte de geste de notre président Nicolás Maduro permette de renforcer ce qui a toujours été notre point de vue : le dialogue, la concorde, le respect de notre indépendance, de notre souveraineté, » a souligné Rodríguez.

« Ce geste qui grandit notre président Nicolás Maduro et dont nous espérons qu’il sera lu par ces agents qui promeuvent constamment l’agression et la violence contre le Venezuela comme une profonde volonté de paix entre les Vénézuéliens et aussi avec les peuples du monde. »

Plus tôt, samedi, le président étasunien Donald Trump a annoncé sur son compte Twitter qu’aujourd’hui, allait être libéré « un otage étasunien » au Venezuela : « Il doit atterrir à Washington D.C. ce soir et il sera à la Maison Blanche avec sa famille vers 19heures. »

Qui est Holt ?

Joshua Holt est un Etasunien de 24 ans arrêté le 30 juin 2016 avec sa femme Tamara Belén Caleño pour port illégal présumé d’armes de guerre. Des avents du Service Bolivarien de Renseignement (SEBIN) les ont arrêtés dans le cadre d’une opération de démantèlement de bandes criminelles paramilitaires après une dénonciation faite par des membres de la Police Nationale Bolivarienne.

Au logement du couple, on a trouvé un fusil d’assaut AK47, une réplique de fusil M4, des munitions, une grenade MK2 et du matériel utilisé par les agents de renseignement.

Le couple habitait à Ciudad Caribia, dans l’état de Miranda, un lotissement du programme Grande Mission Logement Venezuela. A son arrivée en 2016, Holt s’est marié avec Caldeño, une Vénézuélienne naturalisée d’origine équatorienne après ‘avoir contactée par internet et rencontré une première fois en République Dominicaine.

Selon l’enquête du Ministre de l’Intérieur, de la Justice et de a Paix de l’époque, Gustavo González López, le mariage, célébré à Sucre, ne respectait pas les procédures légales fixées par le Code Civil. « Tous 2 étaient entraînés à l’usage des technologies et Holt avait occupé le poste de vice-président de l’Information Technologique dans une banque aux Etats-Unis.

Tous 2 étaient mormons et sous prétexte de missions religieuses, Holt s’était rendu dans plusieurs pays latino-américains avant d’arriver au Venezuela.

Source en espagnol : alba ciudad / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

La politique des Etats-Unis ne changera pas malgré la libération de Joshua Holt et de sa femme

Le Gouvernement des Etats-Unis (USA) ne changera pas de politique envers le Venezuela malgré la libération du citoyen étasunien Joshua Holt qui avait été arrêté à Caracas pour différents délits, a affirmé Mike Pompeo, le secrétaire d’État des Etats-Unis. Sur son compte officiel de Twitter, il a signalé samedi que « la politique des Etats-Unis envers le Venezuela reste sans changements » tout en célébrant la libération de Holt et de sa femme Tamara Belén Caleño.

Holt, 24 ans, a été arrêté en juin 2016 au Venezuela où il s’était rendu pour épouser Tamara Belén Caleño et condamné pour espionnage, violence et actions contraires à la Constitution vénézuélienne comme port illégal d’armes de guerre.

Le Gouvernement vénézuélien a décidé de mettre Holt en liberté pour encourager la paix, a réconciliation, le dialogue et des relations diplomatiques avec les Etats-Unis basées sur le respect mutuel, a indiqué le ministre de la Communication et de l’Information, Jorge Rodríguez. « Nous, nous faisons des vœux pour que cette sorte de geste de notre président Nicolás Maduro permette de renforcer ce qui a toujours été notre point de vue : le dialogue, la concorde, le respect de notre indépendance, de notre souveraineté, » a-t-il souligné.

Pompeo a écrit dans son twitt que Washington « soutient le peuple vénézuélien et ses efforts pour revenir à la démocratie. » Holt a été reçu par le Président Donald Trump dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche.

Source en espagnol : telesur / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos