Augmentation des salaires et changements fiscaux

Le Président du Venezuela, Nicolás Maduro, a fait vendredi soir une série d’annonces dans le cadre du Plan de Rétablissement de l’économie qui débutera ce 20 août en même temps que la reconversion économique. Il a indiqué que le bolivar souverain sera, indexé sur le Petro (1 Petro vaudra 360.000.000 bolívars actuels) et le salaire minimum mensuel sera de 0,5 petros, c’est à dire 1.800 bolivars souverains ou 180 millions de bolívars actuels. Il a indiqué que le Gouvernement assumera la différence de salaire dans la petite et moyenne industrie pendant 90 jours « pour qu’il n’y ait pas d’impact sur l’inflation. »

L’augmentation de salaire équivaut à 60 fois le salaire mensuel en vigueur de 3 millions ( 5.196.000 de bolivars y compris le ticket du panier de base). « S’ils dollarisent les prix, je pétrolise le salaire. Je souhaite une restauration de l’économie avec un ancrage du Petro dans le nouveau système salarial vénézuélien, » a déclaré le Chef de l’Etat.

Il a aussi indiqué qu’on va annoncer un système de fixation et d’indexation des prix des biens et des services sur le Petro.

Le Président a aussi annoncé l’attribution d’un bon de reconversion monétaire de 600 bolivars souverains (60 millions de bolívars actuels) grâce au Carnet de la Patrie à partir  ce mardi à 10 millions de personnes parmi lesquelles les bénéficiaires de la Mission Logements de la Patrie. Ce sera un « bon d’adaptation. »

Il a aussi annoncé la mise en place d’un système de prix des biens et des services indexés sur le Petro : « tous les prix sont dollarisés, ils sont 3.000, 5.000, 10.000 au-dessus des coûts réels de production, » a-t-il dénoncé. « Nous devons aller vers un processus d’ajustement équilibré et juste sur la base des schémas internationaux et avec l’indexation sur le Petro. »

Le Président a annoncé, en outre, l’établissement d’un système d’équilibre des prix des produits de base du Plan 50 en Petros avec leur équivalence en bolivars souverains. Parmi les produits qui auront la priorité dans le Plan 50 en Petros, se trouvent le café, le sucre, le riz, les haricots, la viande, le lait (liquide et en poudre), le fromage blanc, le jambon, la mayonnaise, le maïs (blanc et jaune), le poulet, le poisson, la farine de blé, l’huile, et différents produits d’hygiène et de toilette personnelle.

Discipline fiscale

Le Plan de Restauration, de Croissance et de Stabilité Economique comprend aussi des changements en matière fiscale pour augmenter la collecte et faire diminuer le déficit fiscal.

A ce sujet, le Président Maduro a annoncé l’augmentation de 4% du taux de l’Impôt sur la Valeur Ajoutée (IVA), un ajustement qui e fait passer de 12% à 16%. Les biens et les services essentiels en sont toujours exemptés. Il a aussi fixé le niveau des paiements anticipés mensuels de l’Impôt sur le Revenu (ISLR) entre 0,5% et 2%.

Il a également fixé à 1% le taux de paiements anticipés sur les ventes quotidiennes pour les contribuables spéciaux, 133 000 au total. Dans le secteur de la finance et des assurances, ce sera 2%.

En ce qui concerne l’Impôt sur les Grandes Transactions Financières (IGTF), le niveau sera fixé entre 0% et 2% pour les contribuables spéciaux, e secteur industriel et de la production nécessaire à la dynamisation de la production nationale en sera exempté.

De même, l’impôt devra être payé chaque semaine et non plus tous les 15 jours.

Source en espagnol : albaciudad / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos