Le PSUV obtient 591 postes de conseillers municipaux

Le Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) a obtenu 591 postes de conseillers municipaux dans le pays lors des élections municipales, ce 9 décembre. Le premier bulletin officiel de la présidente du CNE Tibisay Lucena indique que sur les 335 conseillers municipaux qui sont élus au scrutin de liste à l’échelle nationale, 156 étaient à élire et que 467 étaient à élire sur les 702 élus au scrutin nominal.

En ce qui concerne le vote des indigènes, sur les 69 circonscriptions, 45 étaient à pourvoir. Lucena a expliqué que sur les 156 pourvus au scrutin de liste, 142 ont été obtenus par l’alliance du PSUV, 14 par d’autres organisations politiques.

De même, sur les 467 charges à pourvoir au scrutin nominal, 449 ont été obtenues par l’alliance du PSUV et 18 par les autres organisations politiques.

Lors de sa conférence de presse, la présidente du CNE a remercié les électeurs qui se sont mobilisés et ont exercé leur droit de vote. « Une fois de plus, le peuple du Venezuela s’est prononcé, a exprimé sa volonté par le vote et a dit qui sont ses représentants au niveau local, » a indiqué Lucena et elle a ajouté qu’avec la participation des Vénézuéliens, on « est en train de construire et de renforcer la démocratie. »

Pour ces élections, 20.704.612 citoyens étaient appelés aux urnes pour élire 2.459 représentants et leurs suppléants aux conseils municipaux pour la période 2019-2022.

Source en espagnol : telesur / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Plus de 1.120 observateurs vénézuéliens participent aux élections

 Plus de 1 120 observateurs vénézuéliens sont déployés dans tous les bureaux de vote par le Conseil National Electoral (CNE) pour les élections des conseillers municipaux de ce dimanche 9 décembre. C’est ce qu’a fait savoir Carleslia Ascanio, membre de l’Organisation Non gouvernementale vénézuélienne (ONG) Projet Social, l’un des 3 groupes vénézuéliens accrédités par le Pouvoir Électoral vénézuélien pour accompagner le processus de ce 9 décembre. 
L’observatrice, interviewée lors de l’émission spéciale de VTV “Election 2018, le Peuple Décide”, a assuré le sérieux de l’institution composée de professeurs, d’enseignants de l’université, de professionnels de divers secteurs, d’étudiants et de citoyens engagés dans la transparence et l’efficacité du système électoral vénézuélien.
Elle a rappelé qu’ils ont participé à tous les contrôles réalisés par le Pouvoir Électoral en présence des partis politiques et des mouvements politiques vénézuéliens. « Chaque contrôle a été ratifié par les organisations politiques, ce qui prouve la transparence et l’efficacité de ce système électoral vénézuélien. » Elle a qualifié d’excellent et de fiable ce processus après que la machine ait émis le bulletin parce que le citoyen contrôle en direct que ce bulletin correspond à celui pour qui il a voté, » a-t-elle expliqué. Elle a souligné la longue histoire de l’ONG tout au long des années, aussi bien dans les élections nationales organisées par le CNE que dans le contrôle et le conseil concernant les procédures requises par les syndicats, les universités autonomes et privées et le Pouvoir populaire organisé. Elle a aussi dit que l’observateur national accompagne l’électeur, le conseille et l’aide à voter comme dans le cas des personnes handicapées.
Enfin, elle a pensé qu’il fallait mentionner une différence entre l’observateur national et l’accompagnant international : son travail est plus engagé envers la Patrie, par conséquent ses membres sont des Vénézuéliens qui cherchent toujours à ce que le vote des électeurs soit respecté.
« Dans les élections auxquelles nous avons participé, nous sommes allés où nous avons été appelés, avec notre expérience et sans aucune sorte de partialité politique. »
Source en espagnol : RL / traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos