Rejet absolu de la tentative de coup d’état au Venezuela

Le Conseil Exécutif du Parti de la Gauche Européenne (GE) exprime son rejet absolu de la tentative de coup d’état au Venezuela. Une tentative promue, subsidiée et instiguée par l’administration de Trump, elle-même embourbée dans des problèmes internes, qui cherche à imposer en « président faisant fonction » qui leur convienne. Cette action, en plus d’être contraire à la Constitution du Venezuela, n’est rien de plus qu’une ruse interventionniste visant à justifier une intervention militaire menée par les Etats-Unis, après avoir imposé des mesures coercitives unilatérales (des sanctions).
Avec cette manipulation du problème vénézuélien, le gouvernement des Etats-Unis démontre une fois de plus son mépris absolu de la Loi Internationale et de la Charte des Nations Unies.
Nous rappelons que les élections présidentielles au Venezuela ont vu leur calendrier avancé sur demande de l’opposition, avec la participation de 17 partis et 4 candidats, et avec le même système électoral qui avait permis à l’opposition de gagner les élections parlementaires, quoique cette opposition n’ait par la suite pas accepté la cohabitation. Plus de 150 observateurs internationaux étaient présents lors des élections présidentielles, et 18 audits ont été réalisés. Nicolás Maduro a gagné les élections avec 67,4% des suffrages exprimés. Une partie de l’opposition n’avait pas souhaité participer. Le score des candidats suivants, Henri Falcón et Javier Bertucci, était respectivement de 20.93% et 10, 82%. Aucun des candidats battus n’a émis d’objections.
Le Parti de la Gauche Européenne (GE) dénonce aussi le soutien des alliés en Amérique Latine de l’administration US – le soi-disant Groupe de Lima – ainsi que la complicité passive de nombreux pays de l’Union Européenne (UE). Le Groupe de Travail demande à l’UE de faire respecter le principe de légaité et de non-interférence dans les affaires internes d’un autre pays, et de ne pas suivre les diktats de gouvernements interventionnistes car – en plus d’être illégal – ceci peut mener à un conflit armé dramatique.
Le Venezuela a besoin d’une médiation pacifique, de non-ingérence et de respect pour son auto-détermination. Nous soutenons l’initiative du Mexique et de l’Uruguay (acceptée par le Président Maduro) qui se proposent comme médiateurs du dialogue entre les parties.
Le Parti de la Gauche Europénne (GE) reconnaît Nicolás Maduro comme le seul Président légitime de la République Bolivarienne du Venezuela et exhorte tous les démocrates sincères à faire de même.
Source : https://www.european-left.org/
Traduction : Venesol