Déclaration de la Marche mondiale des femmes

A la Marche Mondiale des Femmes, nous avons été informés des derniers événements politiques que subit le peuple frère vénézuélien. Nous, femmes de différents continents et membres de la MMM, sommes indignées de la presse officielle de nos pays respectifs, ils n’ont diffusé que la liste des gouvernements néolibéraux qui soutiennent le coup d’État forgé par le Parlement vénézuélien, avec l’intervention directe du gouvernement étasunien, qui prévoit déjà d’occuper militairement ce territoire, menaçant ainsi l’autonomie nationale et faisant fi des revendications légitimes du peuple vénézuélien.
Ce n’est pas un fait isolé, cela fait partie de la stratégie impérialiste de reprendre le contrôle et l’hégémonie sur les pays d’Amérique latine, aggravant ainsi le pillage de nos principales richesses naturelles dans nos territoires.
Pour leur part, les membres du Parlement national vénézuélien, ont l’intention claire d’intégrer des modèles extractivistes et de livrer leur richesse au plus offrant, et comme ils ne l’obtiennent pas par le biais des élections, ils n’hésitent pas à orchestrer un coup d’État avec l’approbation de gouvernements qui maintiennent dans leurs pays respectifs les inégalités sociales… avec un taux de chômage élevé, une grande flexibilité dans le travail qui touchent de près les femmes de larges couches de la population, exclues des programmes sociaux et des millions de personnes qui oscillent entre exclusion et pauvreté… Nous avons déjà été témoins des coups d’État ayant des caractéristiques similaires au Paraguay et au Brésil.
Nicolas Maduro a été légitimement élu en mai 2018, avec plus de 60% des voix. Il y avait aussi une Assemblée nationale qui a remporté la victoire avec le large soutien populaire exprimé dans les rues par des manifestations populaires massives.
Le peuple vénézuélien sait que ce qui est en jeu, c’est son droit de vivre en paix dans la liberté et que cette atteinte à la dignité nationale est le retour à la subordination des politiques néolibérales, sous la domination du gouvernement des États-Unis, dirigé par un homme qui, depuis son arrivée au pouvoir, a montré ses pires défauts, patriarcal, raciste et colonialiste…
La Marche mondiale des femmes, en solidarité avec les femmes vénézuéliennes, avec le Président Nicolás Maduro et avec le peuple vénézuélien, leur envoie son soutien solidaire et son énergie pour résister aux assauts impérialistes, pour un Venezuela libre et souverain et pour le droit des peuples à décider de leur destin.
« Nous résistons pour vivre, nous marchons pour transformer »