Si j’étais Juan Guaido, je chercherais un endroit pour me cacher

Je ne connais pas Juan Guaido, donc je ne sais pas s’il est aussi stupide qu’il en a l’air. Accordons-lui donc le bénéfice du doute et supposons qu’il est tout simplement naïf au-delà de toute croyance, mais pas vraiment un idiot complet – malgré ce que les preuves semblent montrer. S’il n’est pas vraiment stupide, il aurait dû se rendre compte que c’est un homme mort qui marche. 
La mascarade idiote qu’il joue depuis qu’il s’est déclaré président par intérim du Venezuela – apparemment, se présenter aux élections n’est pas nécessaire dans son esprit – a été un désastre total.
L’autre type qui se considère comme le président du Venezuela – Nicolas Maduro, le gars qui s’est présenté pour le poste et l’a gagné facilement – a raison sur au moins une chose… C’est-à-dire que Guaido est un bouc émissaire dans une tentative de coup d’Etat orchestrée par les Etats-Unis.
Quand il a commencé ces absurdités, la grande majorité des Vénézuéliens n’avaient aucune idée de qui était Juan Guaido. Et maintenant qu’ils ont eu la chance de le voir en action, ce qu’ils ont vu a été extrêmement décevant. En fait, il n’a pas été du tout génial.
 Le « señor » Guaido doit être en train de se rendre compte que les sales types de Washington qui lui tirent les ficelles ne peuvent pas être très heureux avec lui. Il a échoué dans tous les domaines : il n’est toujours que le président « intérimaire » du Venezuela ; il n’a pas réussi à déloger le type à qui les Vénézuéliens ont donné le poste ; il n’a pas réussi à remettre les plus grandes réserves prouvées de pétrole du monde entre les mains du pays le plus avide du monde. Bref, il s’est avéré inutile pour les Etats-Unis.
Si j’étais Guaido, je regarderais par-dessus mon épaule. Souvent. Parce que même quelqu’un d’aussi stupide – euh… naïf – que Guaido, devrait être capable d’esquisser la prochaine action des Etats-Unis.
Guaido doit mourir. Pour que les Etats-Unis puissent prétendre que Maduro – peut-être même Maduro personnellement – a assassiné le président « intérimaire », qui était en réalité le président légitime (même s’il ne l’a jamais été).
Et puis… eh bien, peut-être que ce serait suffisant pour que l’opinion internationale soutienne une sorte d’invasion pour restaurer la démocratie au Venezuela – vous savez, la démocratie qu’ils n’ont apparemment pas utilisée pour élire le type qu’ils ont choisi.
Si cela semble tiré par les cheveux, vous n’y avez pas prêté attention : les Etats-Unis sont – de loin – le pays le plus maléfique que le monde ait jamais vu et rien d’illégal, d’immoral, de pervers ou d’écœurant ne sort de leur sac à malice.
Même Guaido doit avoir l’impression que son utilité est terminée.
Ce serait le bon moment pour se cacher.
Par Paul Richard Harris / Axis of Logic
Titre original : If I were Juan Guaidó, I’d be looking for a place to hide
Traduction Bernard Tornare pour son blog politique « hugo Chavez »