Le Congrès des afrodescendants appelle à l’offensive dans un contexte de résistance historique

Dans le but de réunir les mouvements qui font vie dans la région, l’Etat de Miranda a installé le Premier Congrès des afrodescendants. Au cours de cet événement, qui s’est tenu dans les locaux de l’Universidad Politécnica Territorial de Barlovento Argelia Laya, le gouverneur de l’entité, Héctor Rodríguez, a souligné la lutte historique des peuples africains et leurs descendants au Venezuela et dans le monde.

« Je veux que nous contribuions tous à la paix, je sais que nous, les Mirandinos, nous sommes des guerriers, en particulier les habitants de Barlovento, c’est pourquoi nous avons eu quelques siècles de résistance, de lutte et de combat face à l’adversité, » a déclaré Rodríguez.

Il a souligné que les personnes d’ascendance africaine doivent passer à l’offensive. « Nous ne pouvons pas continuer à résister, nous devons nous battre pour conquérir les espaces de pouvoir et construire le monde que nous voulons, de justice, d’égalité, de diversité, d’intégration et de respect pour les différentes cultures ».

Le gouverneur de l’État de Miranda a rappelé que le peuple vénézuélien a un caractère anti-impérialiste, qui réclame la défense et le respect de la patrie. « Nous, les enfants de Chávez et Bolívar, croyons en un peuple libre de justice et d’égalité.

Pour sa part, la maire de la municipalité de Brión, Nora Delgado, a souligné que l’événement est l’occasion de relancer les luttes menées par tous les tissus sociaux afro et la réorganisation des alliances de ce mouvement à travers le pays.

« Nous devrions être fiers de nos racines afro-colombiennes et de l’importance de préserver notre identité afro-culturelle « , a déclaré M. Delgado.

VTV / traduit par Venesol