Les cinq opérateurs du blocus contre le Venezuela

Cinq hommes et une femme sont les opérateurs désignés par le « président » autoproclamé Juan Guaidó pour prendre le contrôle des actifs vénézuéliens sur le territoire des États-Unis.

Ils sont directement responsables des mesures coercitives illégales (telles que la saisie des biens et le blocus commercial) que le gouvernement Trump a approuvées lundi soir, qui menacent d’exacerber les pénuries dans la nation sud-américaine.

Il s’agit de Julio Borges, Carlos Vecchio, David Smolansky, Francisco Márquez Lara et Yael Marciano Cohen, qui participent publiquement depuis janvier aux négociations avec des responsables gouvernementaux tels que le vice-président Mike Pence.A cela s’ajoute Jose Ignacio Hernandez, nommé fin février procureur spécial présumé à l’étranger.

A l’exception de Smolansky, tous sont avocats, formés aux Etats-Unis et en Europe, et les seuls qui n’appartiennent pas au parti de la Volonté Populaire sont Mme Marciano, Hernandez et évidemment Borges, coordinatrice du parti Primero Justicia.

Vecchio a été nommé « ambassadeur » aux Etats-Unis et a Francisco Marquez et Yael Marciano comme conseillers directs.Borges et Smolansky sont responsables du maintien des liens avec le Groupe de Lima et l’OEA. Hernandez est responsable des opérations judiciaires.

Qui est qui ?

Carlos Vecchio

Carlos Vecchio, 49 ans, avocat et homme politique, a étudié à la Kennedy School of Government de l’Université Harvard. Il est l’un des dirigeants du parti Voluntad Popular (le parti de Leopoldo Lopez et de Guaido) et vit en exil dans le sud de la Floride, aux Etats-Unis, depuis 2014. Il était lié à un militant de l’opposition nommé José Pérez Venta, accusé d’avoir démembré une femme de l’opposition (Liana Hergueta) qui lui avait prêté de l’argent, lors des manifestations de violence en 2014.

Julio Borges

Julio Andrés Borges, avocat de l’Université Catholique Andrés Bello avec des études en philosophie politique et sociale au Boston College aux États-Unis et en politique publique et études latino-américaines à l’Université d’Oxford en Angleterre. Fondateur du parti Primero Justicia, financé par des fonds du National Endowment for Democracy (NED) à travers son ONG pour son entretien et ses actions. Il y a quelques mois, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrait Borges en train de fuir après avoir écrasé avec sa voiture un enfant sans lui apporter de l’assistance. Le député de l’Assemblée nationale de l’époque n’a jamais nié l’existence de cet accident et n’en a jamais parlé.

Borges a toujours été lié aux activités de conspiration et, en 2015, il a été impliqué dans le plan visant à renverser Nicolás Maduro dans le soi-disant « coup bleu », selon les aveux du général de brigade Oswaldo Hernández Sánchez, qui affirme que Borges avait décidé des points tactiques qui seraient bombardés par les militaires à Caracas.

David Smolansky

David Smolansky : Journaliste et homme politique, chef du parti Volonté Populaire (extrême droite). Ancien maire d’El Hatillo. Participation active aux actes de violence qui se sont produits dans le pays ces dernières années et en août 2017. Il a été condamné par la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême de justice à 15 mois de prison et s’est vu interdire de quitter le pays. Il a été nommé par Guaidó « coordinateur à l’OEA pour la crise des réfugiés vénézuéliens.

Francisco Márquez

Francisco Márquez, également militant de la volonté populaire et membre du Centre Harvard Ash Center for Democratic Governance and Innovation. Il a obtenu son diplôme en droit de l’Université Catholique Andres Bello et sa maîtrise en politique publique de la Kennedy School of Government de l’Université Harvard. Il est conseiller politique de Carlos Vecchio, avec qui il a participé à des réunions avec le vice-président étasunien Mike Pence, où les sanctions contre le pays ont été étudiées, analysées et définies. Il est actuellement « officiel » à l’ambassade fantoche de Juan Guaidó à Washington.

Yael Marciano

Yael Marciano est la seule femme dans le groupe des négociateurs et gestionnaires. Elle est membre du Comité consultatif du GCL. Elle a obtenu son diplôme d’avocate et est la fondatrice de Strathos Consulting. Elle est membre du comité consultatif du Latin American Leadership Program de l’Université de Georgetown. Elle a été présentée comme conseillère de Carlos Vecchio et fut l’épouse du spéculateur financier Moris Beracha, associé à des groupes de pouvoir irréguliers. Elle est la fille d’un présumé trafiquant d’armes d’origine Israélien, selon les propos tenus par l’ultra-droite anticubaine Robert Alonso sur son compte Twitter.

José Ignacio Hernández González

José Ignacio Hernández González est un avocat de 44 ans issu de l’Université catholique Andrés Bello. Il a été nommé procureur spécial par Juan Guaidó. Il a étudié à l’Université Complutense de Madrid. Il fait partie du cabinet d’avocats Grau, García Hernández & Mónaco, qui représente l’entreprise de distribution d’aliments Empresas Polar. Il est membre du Center for International Development dirigé par l’économiste Ricardo Haussmann de l’Université Harvard.

La iguana / traduit par Venesol