Coronavirus : Cuba au secours de la Chine

Avec la possibilité d’une pandémie de Covid-19, le coronavirus apparu en Chine, les bourses s’effondrent et l’angoisse grandit dans le monde entier. Cependant, une douzaine de sociétés qui oeuvrent pour une entreprise émergente, aspirent à trouver un vaccin contre cet agent pathogène ainsi qu’un médicament efficace, puisqu’il n’existe même pas de traitement spécifique, jusqu’à présent seuls les symptômes sont combattus. Dans ce contexte, leurs actions en bourse explosent.

HAVANE, 10 février 2020 — Les frères Victor Manuel (à gauche), 10 ans, et Jean Carlos Acosta Reyes (à droite), 6 ans, brandissent leur dessin pour afficher leur soutien et leur solidarité au peuple chinois, depuis La Havane, Cuba, dans le cadre d’une campagne de solidarité avec la Chine. Oui… En Occident, tout est question d’argent : les actions des laboratoires multinationaux augmentent au fur et à mesure que le coronavirus se répand.

Selon une étude publiée par EnerNews, les actions du laboratoire américain Moderna Inc ont augmenté de 14% ce mercredi, un jour après que la société ait envoyé le premier modèle de vaccin contre Covid-19 aux Instituts nationaux de la santé des Etats-Unis (NIAD) pour approbation après des essais cliniques chez sur des humains.

Les actions en bourse du laboratoire, appelé MRNA par le NASDAQ, a augmenté de 21% depuis le 8 janvier. Cela compense une perte nette de 124,2 millions de dollars, soit 37 cents par action, au quatrième trimestre de 2019.

Moderna, dont le siège est basé à Cambridge, Massachusetts, teste également des vaccins Zika potentiels, qui n’ont pas encore été approuvés.

Un autre laboratoire bénéficiaire est Gilead, qui teste actuellement son médicament remedesivir afin de tester l’efficacité dans le traitement des coronavirus lors d’essais cliniques. Si les bénéfices sont confirmés, ses actions, nommées GILD sur le NASDAQ, devraient s’envoler. Pourtant, ils sont en hausse de 10 % depuis la fin janvier.

La Chine a déjà commencé des essais avec le remède de Gilead et les résultats devraient être disponibles dans quelques semaines. Le laboratoire reçoit également deux essais à Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, mais la diminution du nombre de cas dans cette ville ralentit le recrutement de volontaires.

Enfin, il semblerait que les États-Unis prévoient un autre essai clinique qui sera mené par le Centre médical de l’Université du Nebraska, tandis que l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses mènera l’essai sur 50 sites dans le monde.

Gilead tire la majeure partie de ses revenus des médicaments pour le traitement du VIH. Mais en cas de résultats satisfaisants dans les essais cliniques d’ici 2019, les bénéfices de l’entreprise pourraient être considérablement augmentés.

Resumen Latinoamericano / traduction Venesol

——————————————————————-

Alors que la Chine achète des milliards d’antiviraux développé et fabriqué par Cuba (ALPHA-2b), les actions en bourse des laboratoires occidentaux pour la fabrication de vaccins augmentent. Après 60 ans de blocus de l’île, Cuba fait preuve d’une capacité de développement et de production unique dans le domaine de la médecine…

Covid-2019: Un médicament cubain parmi les solutions de traitement du Coronavirus en Chine

L’interferon alfa 2b fait partie de la trentaine de produits sélectionnés par la Commission nationale chinoise de la santé pour soigner le coronavirus.

La biotechnologie, une nouvelle fois démontrée dans la lutte contre le coronavirus qui sévit actuellement en Chine. Selon le site du Parti cubain Granma, le président cubain Miguel Diaz-Canel s’est félicité de l’usage de ce médicament cubain. «Interferon alpha 2B : le médicament cubain utilisé en Chine contre le coronavirus. Notre soutien au gouvernement et au peuple chinois dans leurs efforts pour combattre le coronavirus » a salué le président cubain sur Twitter.

Ce traitement l’IFNrec est appliqué, selon les spécialistes, contre les infections virales causées par le VIH, les papillomatoses respiratoires récurrentes causées par le papillomavirus humain, le condylome acuminé et les hépatites de types B et C, en plus d’être efficace dans les thérapies contre différents types de cancer. Dans le cas du coronavirus, l’interferon Alfa 2b participe à renforcer le système immunitaire des patients. « Il a l’avantage que dans de telles situations, il sert de mécanisme de protection ; son utilisation évite aux patients ayant des possibilités d’aggravation et de complications d’atteindre ce stade, qui entraînerait la mort », a expliqué le Dr Luis Herrera Martinez, conseiller scientifique et commercial du président de l’entreprise BioCubaFarma qui produit ce traitement.

Ce produit créé à Cuba, a fait l’objet d’un transfert de données il y a quelques années dans la province de Jilin, qui a donné naissance à l’usine sino-cubaine ChangHeber dans la ville de Changchun. « Cette usine fabrique le même produit que nous, avec exactement la même technologie, et répond aux normes de qualité qui ont été approuvées par les autorités réglementaires chinoises et cubaines », a déclaré Dr Luis Herrera Martinez,

Selon l’ambassadeur cubain en Chine, Carlos Miguel Pereira, l’usine mixte Changheber a commencé la fabrication du médicament cubain depuis le 25 janvier dernier, en tenant compte de « son potentiel à guérir les patients en situation de « difficulté respiratoire » ».

Outremers360