Désescalade diplomatique

Le gouvernement de Nicolas Maduro fait un geste pour arrêter l’escalade avec l’Union européenne

Le Venezuela a annulé l’expulsion de l’ambassadrice de l’Union européenne (UE) à Caracas, Isabel Brilhante. L’annonce de cette décision a été faite après une réunion entre le ministre vénézuélien des affaires étrangères Jorge Arreaza et le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères Josep Borrell.

Arreaza a exprimé son souhait que la décision favorise un meilleur dialogue avec le bloc européen. « Nous espérons qu’il y aura des gestes de la part de l’Europe afin d’avoir une position beaucoup plus objective sur les événements dans notre pays », a déclaré le ministre des affaires étrangères en dialogue avec Telesur. Le président vénézuélien Nicolas Maduro avait annoncé cette mesure drastique lundi dernier. Cette décision avait été prise en raison des sanctions imposées par l’UE à l’encontre de onze fonctionnaires vénézuéliens, accusés d’exécuter des actes et des décisions contre la démocratie et l’État de droit dans le pays.

Arreaza a abordé la question après avoir annoncé l’annulation du départ de l’ambassadeur. « Le Venezuela espère qu’il y aura une sorte de geste pour accompagner ce que nous avons fait et que cela nous permettra d’améliorer la relation ». Il a également évoqué la reconnaissance par 24 pays de l’UE de Juan Guaidó comme président intérimaire. « Au Venezuela, il y a un cadre constitutionnel, il y a des institutions. Aucune institution du pouvoir public d’un autre pays ne peut nommer un président », a ajouté le fonctionnaire.

Communiqué commun

Le ministère du pouvoir populaire pour les affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela et le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) informent la communauté internationale que le ministre du pouvoir populaire pour les affaires étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, et le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, ont eu aujourd’hui une conversation téléphonique au cours de laquelle ils se sont accordés sur la nécessité de maintenir le cadre des relations diplomatiques, en particulier à des moments où la coopération entre les deux parties peut faciliter les voies du dialogue politique.

En conséquence, le gouvernement vénézuélien a décidé d’annuler la décision prise le 29 juin 2020, par laquelle l’ambassadrice Isabel Brilhante Pedrosa, chef de la délégation de l’Union européenne à Caracas, a été déclarée persona non grata.

Tous deux ont convenu de promouvoir les contacts diplomatiques entre les parties au plus haut niveau, dans le cadre d’une coopération sincère et dans le respect du droit international.

    Caracas et Bruxelles, le 1er juillet 2020

Sources : https://albaciudad.org/
https://www.pagina12.com.ar

Traduction : Venesol